Entre ses mains

Entre ses mains
2005
Anne Fontaine

Derrière la caméra de Anne Fontaine (Coco avant Chanel), on retrouve les mêmes têtes d’affiche que dans Les Émotifs anonymes actuellement en salle, soit Isabelle Carré (La Bûche, Se souvenir des belles choses) et Benoît Poelvoorde (Le boulet, Podium). Mais ici, il n’est pas question, pour changer, de comédie pour notre ami belge Benoît :

Benoît, vétérinaire, subit un dégât des eaux  et contacte son assureur qui se trouve être Isabelle. De cette rencontre fortuite va naître une grande amitié. Mais Isabelle va vite soupçonner Benoît d’être le sérial-killer recherché par la police suite à la découverte d’un scalpel ensanglanté qui est l’arme présumé du tueur. mais qu’en est t-il vraiment ?

Tantôt drôle, tantôt sombre, le film saura aussi jouer sur le spectateur en laissant planer l’incertitude. Les acteurs sont brillants et la réalisation parfaite. Malencontreusement, la conclusion est sans surprises et la fin facile. Quel dommage !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.