Le Fils à Jo

Le Fils à Jo
2011
Philippe Guillard

Jo Canavaro (Gérard Lanvin) fut un grand joueur de rugby, de même que son père, son grand-père, etc. Être un Canavaro implique de devenir rugbymen mais malheureusement pour Jo, son fils Tom (Jérémie Duvall) de 13 ans, n’est pas un amateur de sport et est meilleur dans les disciplines intellectuelles. De plus, le terrain que sa famille possède depuis des générations est racheté par des irlandais qui prévoient de le raser. Mais pas question pour Jo de renoncer à sa passion ou à l’éducation de son fils, il va monter sa propre équipe de rugby bien que personne n’y croit…

Les relations père-fils, spécialité de Jérémie Duvall ayant aussi joué dans Mon père est femme de ménage, est un sujet classique, le monde du rugby l’est moins. Mais l’un comme l’autre, c’est plutôt plat et peu approfondi. Le rugby est d’ailleurs complètement interchangeable puisqu’il occupe une place certes importante, mais on pourrai mettre n’importe quel autre sport comme du foot que le film n’en resterai pas moins le même. Mise à part ça, les acteurs sont en petite forme, la réalisation correcte, bien qu’un peu molle. Les décors sont par contre très fainéants puisqu’ils consistent pour les trois quarts en un terrain de rugby. Bref, c’est un film somme tout à fait divertissant mais qu’on aura aussi tôt fait d’oublier.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.