Fast & Furious

Fast & Furious
2001
Rob Cohen

Premier volet de la désormais incontournable saga de course de voiture, Fast & Furious aura su démocratiser et révolutionner un genre pour ainsi dire inexistant. Il aura aussi largement inspiré les jeux de course tel que Need For Speed. Les raisons d’un tel engouement ?

En quoi consiste exactement le monde des courses de grosses cylindrées ? Eh bien il s’agit de gros durs ultra-musclés qui se foutent sur la gueule à grand coup de champignon et de nitro dans des voitures ayant subit beaucoup de tuning et autre upgrades, le tout accompagné par de sublimes femmes peu vêtues. Mais pour financer des voitures avoisinant les 100.000 $, Dominic Toretto (Vin Diesel) et ses sbires se sont lancés dans le braquage de camions. Brian O’Conner (Paul Walker) est un policier infiltré dans ce milieu tentant de démasquer ces criminels. Mais son béguin pour la soeur de Dominic, Mia (Jordana Brewster), risque bien de lui jouer des tours…

Si le scénario ne va pas chercher très loin, il a le mérite d’être pas mal construit. Par contre, la mise en scène est des plus spectaculaires entre des voitures surpuissantes, de la nitro qui décoiffe, des explosions et autre taules froissées ainsi que de grosses cascades prouvant un talent fou de la part des pilotes. Mais le film vaut surtout pour la qualité des acteurs et de son ambiance générale. La confrontation Vin Diesel/Paul Walker est l’une des plus marquante de l’histoire du cinéma. Si tout deux sont de très bons acteurs, on ressent aussi pour eux une forte sympathie. Et ça c’est fort ! D’un côté Dom la grosse brute au grand coeur, et de l’autre Brian, le gars sympa avec une bonne bouille. En résulte un film pas banal qui en plus de divertir à fond grâce à son rythme excellent, marquera des générations grâce à un duo de choc.

This entry was posted in Cinéma, Critiques. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *