2 Fast 2 Furious

2 Fast 2 Furious
2003
John Singleton

De putains de grosses bagnoles avec des moteurs qui rugissent, des bombes sexuelles qui animent le tout, des gros durs qui se foutent sur la gueule, des courses impressionnantes, des flics et des discussions à deux balles sur comment s’en tirer au mieux. Voilà ce qui a fait le succès du précédent épisode. Cette suite en mettra t-elle autant plein la vue ?

Dominic Toretto étant en cavale, cette suite s’axe autour de Brian O’Conner (Paul Walker) dont la carrière dans la police prit fin à cause de l’aide qu’il a apporté à Dominic. Du coup, il s’est redirigé vers les courses illégales dans lesquelles il excelle. Malheureusement pour lui, l’une d’elles le mènera à la case prison et se verra obligé de réintégrer la police pour à nouveau jouer les taupes dans un milieu mafieux. Monica Fuentes (Eva Mendes) est déjà une flic infiltrée chez Verone mais pour le coincer elle a besoin que deux pilotes se joignent à Verone. Brian fera donc équipe avec Roman Pearce (Tyrese Gibson), un ami d’enfance.

Brian étant le personnage le plus sympathique et charismatique, l’absence de Dominic ne pèse pas très lourd, même si on le regrette. Par contre, Roman, le nouveau, bien qu’il ait un sale caractère, a un capital sympathie énorme. De plus, même si l’histoire sent carrément le recyclé, on a toujours autant de plaisir à suivre l’évolution du héros (même si ils sont deux) au sein d’un milieu criminel. On notera aussi que les courses ont gagné beaucoup en terme d’efficacité et de mise en scène : des voitures plus belles, plus de nitro, plus de casse, plus de cascades. Bref, du grand spectacle pour qui saura en profiter.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.