Cadavres à la Pelle


Cadavres à la Pelle
2011
John Landis

Il y a quelques siècles, alors que la science n’en était qu’à ses balbutiements, deux criminels anglais ont sévit dans la province de Berkeley : William Burke (Simon Pegg) et William Hare (Andy Serkis). Si leurs méfaits sont avérés, l’histoire prend ici quelques libertés, et très loin du film historique, il s’agit clairement d’un exemple typique de burlesque britannique.

Ainsi, nos compères William vagabondaient dans les rues sombres et misérables de Berkeley, à la recherche de ce qui pourrait leur apporter le schilling permettant de payer leur pichet de bière. C’est alors que la réponse leur vint à leur retour chez Hare, qui tient une sorte d’auberge : l’un des pensionnaires fut retrouvé mort. En d’autres circonstances la nouvelle aurait pu être terrible, mais il se trouve qu’un éminent docteur (Tom Wilkinson) paye abondamment pour expérimenter son art sur des cadavres frais. Un nouveau marché se présente !

Donc le principe est simple : deux potes fort bourrés et peu malins qui partent à la chasse aux morts, quitte à les tuer « accidentellement » eux même. Et avec les guéguerres entre médecins, on a là un certain potentiel comique, d’autant que la maladresse et la bêtise semblent toucher l’intégralité des habitants de la ville. En plus, on retrouve un sacré casting – pas en très grande forme mais en très grand nombre -, avec des noms illustres comme Isla Fisher, Christopher Lee ou le patriarche de Downton Abbey, Hugh Bonneville. Tout cela était très prometteur, mais dans les faits le film est tout juste sympathique. L’idée de base n’évolue pas, l’histoire est faiblarde et sa fin carrément mauvaise. On reste quasiment incrédule face à elle. Et même si l’humour est assez fin, il ne provoquera que peu de rires, la force comique se situant plus dans l’ambiance que dans des gags impactant. On est loin d’un Hot Fuzz mais ça passe.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.