La Ritournelle

La Ritournelle
2014
Marc Fitoussi

Telle la roche qui, par le vent et la pluie s’érode, un couple s’use, se meurt au fil des années. Pour Brigitte (Isabelle Huppert) la flamme s’était éteinte depuis bien longtemps, ne voyant en son mari (Jean-Pierre Darroussin) qu’un compagnon par défaut, mais il aura fallut attendre qu’un petit jeune vienne la chambouler pour qu’elle réalise qu’elle était entrain de passer à côté de sa vie. Sur un coup de tête, elle va décider de partir de sa désolante ferme pour passer deux jours à la capitale, souhaitant retrouver le beau jeune homme qui a ravivé tant de souvenirs.

Le problème, c’est l’autre. Comme toujours dans un couple au bord de la rupture, on se renvoie la balle (intérieurement ici), pensant que tout est de la faute de l’autre, qu’il ou elle n’en fait pas assez. Jamais de remise en question et encore moins d’efforts, car de toute façon si l’autre nous aimerait il ne verrait aucun défaut. Mais comme dans la vraie vie la situation est semblable, il s’agit là d’un bon réalisme de la part du film. Pas crédible un instant en paysanne, la petite bourge snobinarde de parisienne qu’est Isabelle Huppert retrouve donc son milieu naturel grâce à cette mésentente, et toute son escapade nous donne envie de lui foutre une sacrée pair de claques. Mitigé entre l’exaspération et la curiosité, le spectateur n’y trouvera de l’intérêt que tardivement avec quelques passages plus émotifs sur la fin, mais il n’y a guère que le talent des acteurs pour nous faire tenir. Un petit film simple, plutôt bien fait, semblable à tant d’autres mais qu’importe.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.