Final Fantasy X

Final Fantasy X
2002
Playstation 2

Final Fantasy change de console pour le meilleur, mais en l’occurrence le pire !

Graphisme : 12/20

Alors certes c’est une nouvelle console mais ça ne donne le droit de nous affliger ces décors vide et ces personnages en plastique. Les environnements sont bougrement classique et vides et tout personnage non important est affreusement repoussant. Le level design est à la ramasse et côté cinématique, on en a presque moins que dans le IX !

Jouabilité : 14/20

Effectivement, c’est original, mais bon… le sphérier ça lasse, et notamment à cause du nombre de persos inactif et des cases vides. Heureusement que l’exp requit pour ce déplacer d’une case est plafonné à 21000 mais cela n’est intéressant que dans la mesure où l’on « peux » dépasser les limites (HP 9999 -> 99999 MP 999 -> 9999 dégât 9999 -> 99999). Néanmoins les conditions requises pour outrepasser les limites prennent 50 heures de merde ! Avis aux patient/cons qui ont rien d’autre à foutre. Gros point noir : on avance tout droit, sans map et sans villes.

Durée de vie : 13/20

L’aventure ce boucle en 25 heures, c’est très cour ! Alors oui, on a accès a un total de 80-120 heures avec les « missions annexes » mais elles sont très dures et consistent à devenir plus fort pour pouvoir affronter des monstres invincible qui donne accès à des pouvoirs plus grands, ainsi de suite…

Bande son : 8/20

Ils persiste quelques musiques exceptionnelles mais la plupart sont moyennes. En revanche les voix sont insupportables et plus mauvaises l’une que l’autre ! Un vrai carnage. Mention spéciale à Yuna avec sa voix de petite fille chétive au bord de l’orgasme, c’est très spéciale. Et que dire de Tidus, véritable tête à claque dépourvu d’âme mais doté d’une bonne voix de tarlouse.

Scénario : 6/20

Quel dommage, la première demi-heure parait passionnante et dynamique ! Mais après paf : vous voilà en connaissance de 90% du scénario et les 10% restant sont péniblement étalés sur 24h très prévisible.

Note Globale : 11/20

C’est bien un Final Fantasy ? serait-on tentés de dire. Eh bien oui, le plus mauvais FF de tout les temps et là et ça fait mal ! Un an à peine après l’épisode le plus plébiscité par les fans (FFIX), la révolution annoncée est là : on passe d’un chef-d’oeuvre à une daube. L’addition n’aurai pas paru si salé si on avais pas affaire à la référence du RPG, mais le constat restera sans appel… Caméra mal placée rendant le jeu laid, linéarité horrible, absence de map et de villes, missions secondaires impossibles, scénario quasi absent, personnages archétype sans aucun charisme, doublage anglais nauséeux, rien ne vous incite à avancer. Si aujourd’hui certains se plaignent de l’effet « jeu couloir » de FFXIII, revoyez plutôt ce jeu là, dépourvu d’environnements libres et interdisant tout choix possible. Comment a t-on pu laisser faire une chose pareille ?

Ce contenu a été publié dans Critiques, Jeux vidéo, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.