Largo Winch

Largo Winch
2008
Jérôme Salle

Largo Winch, adaptation de la BD du même nom, est décrit comme une sorte de James Bond à la française avec un zéro en moins. En effet, avec un budget de 25M€ le film ne peut se payer le luxe de balancer des explosions et de la casse à tout vas. Et c’est tant mieux ! Jérôme pour remplir ses salles préfèrera de l’action rythmé, un scénario et Tomer Sisley, point fort du film.

Le film tournera autour de la mort de Lario Winch, PDG de W, société qui pèse 20 milliards. A la surprise de ses associés, le testament de ce dernier leur apprend l’existence d’un héritier qui n’est autre que son fils adoptif Largo(Tomer).

Malgré quelques clichés du genre, le film arrive à sortir du lot grâce à une bonne réalisation et à l’interprétation du comique et désormais acteur Tomer Sisley qui est parfaitement rentrer dans son rôle (peut-être trop d’ailleurs d’après son entourage) et donner le meilleur. Il a aussi tenu à faire lui même la quasi intégralité des cascades. Gageons que la suite soit encore meilleur.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.