Miss Mars

Miss Mars
2009
Zach Cregger, Trevor Moore

Décidément très grande, la famille des teen-moovies s’offre ici l’originalité et la crédibilité, bien que noyée dans un océan de gags pas très fins. On suivra les aventures de deux potes (qui se trouvent être les réalisateurs du film) : Eugene et Tucker. Le premier est réservé et timide alors que Tucker croque la vie à pleine dents et voue un culte à Playboy. Alors que la fête d’après bal bat son plein, Cindi la copine de Eugene, lui demande de passer à l’acte et l’attend en haut. C’est alors qu’Eugene se trompe de porte, dégringole les escaliers de la cave, et se mange une armoire. Le choc fut terrible et Eugene mit 4 ans à sortir du coma. Le réveil est dur : son père l’a abandonné et à déménagé au Canada, son pote black est devenu Queue-de-cheval-Mégabite un super chanteur méga connu et sa copine Cindi est devenue une playmette et fait Miss Mars dans l’agenda de Playboy. Seul son ami Tucker est resté au près de lui. Mais pas question de se morfondre, destination Hollywood au festival des playmettes pour récupérer sa Cindi.

Le sujet du film aurai pu être un  drame mais cela ne traverse à aucun moment du film notre esprit tant les scènes sont drôle. Il y a d’ailleurs un décalage amusant entre le sérieux de Eugene et ce qui ce passe. Seul problème du film est qu’il n’est pas fin pour un sou et que l’humour est un peu facile. Du coup, même si on rit et qu’on passe un bon  moment, ça ne suffit pas pour en faire un must du genre, dommage.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.