Les Deux Mondes

Les Deux Mondes
2007
Daniel Cohen

Peut probable que ce film vous dise quelque chose tant le film est passé inaperçu. Et pourtant, le film disposait de Benoît Poelvoorde (Podium, Rien à déclarer) et d’un budget très confortable pour un film français : 18M€. Échec d’autant plus incompréhensible que le scénario est à la fois original et intéressant :

Rémy Bassano (Benoît) est un homme soumis, sans volonté. Le jour où sa femme lui présenta son amant, il s’excusa. Mais un beau jour, un autre monde l’invoque (une invocation fige le temps puis l’aspire par le sol). Dans cet autre monde, tous croient qu’il est leur sauveur et qu’il va les libérer de Zoltan, colosse dont les troupes les asservissent. Contre sa volonté, Rémy va tenter d’être ce héros.

Une très belle réussite cinématographique. Si quelques problèmes de vraisemblance sont présent, on notera nombre de trouvailles scénaristiques de grande qualité humoristique liées aux voyages interdimentionnels qui dans notre monde fige le temps donnant lieu à des scènes d’anthologie comme « Est-ce que quelqu’un m’a vu entrer avec cette pastèque ? » ou encore au début quand il « s’enfonce ». A souligner la très bonne prestation de Benoît Poelvoorde. Très bonne comédie-fantastique qui vaut le détour.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.