Les Femmes du 6e étage

Les femmes du 6° étage
2011
Philippe Le Guay

Difficile de partir confiant pour ce film emmené par Fabrice Luchini (Jean-Philippe, Les invités de mon père), qui même dans sa vie se croit sur des planches de théâtre, et Sandrine Kiberlain (Le petit Nicolas, Mademoiselle Chambon) qui n’a jamais su jouer. Ce qui met encore moins en confiance c’est l’histoire qui a de quoi faire peur : dans un Paris des années 60, un brillant treader (eh oui déjà à l’époque), M. Jpubert (Fabrice), se voit dans l’obligation de renvoyer sa servante. Sa femme (Sandrine) prendra une des espagnoles vivant dans des chambres minuscules au dessus de chez eux. C’est alors que le riche patron va faire ami-ami avec les femmes espagnoles du 6°. Et peut-être un peu plus avec la jeune Maria (Nathalie Verberke) qui ne le laisse pas indifférent.

Si le film en apparence donne dans le bien-pensant, il n’en reste pas moins que les personnages sont attachant (même Luchini qui est à peut près supportable) et que de manière générale, le film est bien fait. La fin est certes facile, mais tout autre fin aurai été une déception probable. Le film est plus une remise en cause de la meilleur façon de vivre sa vie. A plutôt réserver aux espagnoles ou aux amateurs de Fabrice Luchini/cinéma français d’antan.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.