Paul

Paul
2011
Greg Mottola

Science-fiction et comédie ont rarement cohabité et on comprend pourquoi quand on regarde le genre de nanar qui ont tenter de s’y frotter. Là où tout les autres ont échoué, Paul va réussir, c’est là le pari que se sont lancés Simon Pegg (Star Trek, Hot Fuzz) et Nick Frost (Good Morning England, Hot Fuzz), interprètes des deux acteurs principaux et aussi scénaristes du film.

Graeme et Clive (Simon & Nick) sont deux potes anglais partis au Comics-Con. Ils ont aussi prévu une bonne grosse viré en caravane pour visiter les lieux emblématique de contact extraterrestre : la zone 51, la boite noire, Roosevelt et plein d’autres. C’est alors qu’une voiture se crash juste devant eux et que le conducteur n’est autre que Paul, un extraterrestre fuyant le gouvernement car il n’intéresse plus Hollywood qui a déjà toutes les informations qu’ils veulent. Du coup, il risque de finir sur le billard. Et c’est là que nos deux geeks interviennent : ils vont protéger Paul et l’amener au lieu d’évacuation.

Le film est complètement déjanté à l’image de Paul, très grossier, qui fume pas que du tabac et qui a un penchant pour l’exhibitionnisme et adore gratter ses boules cosmiques. En plus de Paul qui est énorme, le duo de tête marche du tonnerre et la fille religieuse qui ouvre les yeux sur le monde est collector. Les deux bras cassés du gouvernement sont eux aussi très drôle, accompagnés de la très mordante Kristen Wiig, de même que les cerveaux de l’opération incarnés par Jason Bateman (Une famille très moderne, Juno)  et Sigourney Weaver (dont le rôle est minime). Sans aucuns doutes la meilleure comédie depuis bien longtemps.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Paul

  1. Julien dit :

    Science-fiction et comédie vont très bien ensemble, au contraire.
    Y’a qu’à voir les très bons H2G2, Galaxy quest ou Demoltion man !
    Et encore, je ne parle même pas de Retour vers le futur…!

  2. Antoine dit :

    H2G2 je connais pas, Galaxie quest c’est devenu un quasi nanar avec le temps, demolition man c’est pas tellement science -fiction, c’est plus action et oui c’est vrai pour retour vers le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.