Martyrs

Martyrs
2008
Pascal Laugier

Un martyr c’est une personne qui meurt pour sa religion. Donc déjà ça c’est raté puisque dans le film, c’est une personne qui meurt mais y résiste et a donc assister à l’au-delà. Niveau histoire, on suit deux filles Lucie et Anna. Elles se sont rencontrées dans un hôpital à l’âge de 10 ans alors que Lucie a été retrouvé mutilé sur une route. Cette dernière dit avoir subit moult tortures et est suivie par un mort qui lui veux du mal. 15 ans plus tard, elle croit avoir retrouvé les gens qui lui ont fait ça et décide alors de tous les tuer. Anna arrive sur les lieux désemparée et constate la boucherie démentielle. Elle est convaincu de la folie de son amie jusqu’à ce qu’elle se rende compte que la maison est construite sur un bunker renfermant une personne profondément mutilé. Mais c’est alors que l’organisation responsable du site arrive et fait subir le sort de martyr à Anna…

Si les première 30 minutes sont haletantes et riches en suspense, le reste du film n’est qu’horreur, violence gratuite qui ne fait que rendre mal à l’aise le spectateur qui non seulement aura du mal à soutenir certaines scène inhumaine, mais ni trouvera surtout strictement aucuns intérêts. Pire, le film s’achève sur le summum de l’atrocité. Pascal Laugier est coupable de la réalisation et du scénario et mériterai pour ça une place à l’asile. A moins d’être un véritable psychopathe avide de corps mutilé et vouant un culte à Hostel chapitre II, passez votre chemin.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.