Arthur et les Minimoys

Arthur et les Minimoys
2006
Luc Besson

Arthur et les Minimoys est une adaptation d’une série de livres écrit par Luc Besson qui officie en tant que réalisateur, producteur et scénariste. Ça ne l’a pas empêché d’être nominé pour le pire massacre de l’œuvre originale. Chapeau bas à Luc pour ça. Sachant que Luc Besson est responsable de scénarios aussi lamentable que les Taxi ou Adèle Blanc-Sec, il y a de quoi craindre le pire…

L’histoire est celle de Arthur (Freddie Highmore (August Rush, Les chroniques de Spiderwick)), jeune enfant de 10 ans (14) qui passe les vacances chez ses grands parents. Le problème c’est que le grand père est porté disparu depuis quelques années et que depuis, la grand mère n’arrive plus à boucler les fins de mois, l’échéance approche et Arthur décide de partir à la recherche d’un ancien trésor rapporté d’Afrique de par son grand père. Après avoir résolu une série d’énigmes, il va se retrouver dans le monde des Minimoys, peuple humanoïde mesurant moins d’un millimètre. Il devra donc s’adapter à l’environnement qu’est son jardin à cette nouvelle échelle. De plus, M. le Maudit (Maltazard) est bien décidé à prendre le pouvoir sur les Minimoys.

Le film s’adresse clairement aux enfants au vu de la simplicité scénaristique. Malgré un budget colossal (65.2M€), l’amateurisme est omniprésent avec des animations à la ramasse, un design paresseux et des incohérences scénaristiques : dans la scène sur la rivière, Bétamèche dit clairement ne pas avoir de corde dans sa boîte car il n’y en a que dans le modèle supérieure alors que plus tard et à deux reprise, ils utilisent une corde qui provient de cette même boîte. Les acteurs sont affreusement mauvais. Heureusement, l’univers est beau et très riche. Le personnage de Sélénia, bien que ce soit une peste finie, est attachant et plutôt réussi de même que son frère qui donne une touche d’humour au film. Pas vraiment tout public mais pas réservé aux enfants. Un petit divertissement sympathique.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.