Tout va bien, The Kids Are All Right

Tout va bien, The Kids Are All Right
2010
Lisa Cholodenko

Si les césar récompensent de façon inversement proportionnelle à la qualité du film, on a normalement des choix de nominations et récompenses plus judicieux aux États-Unis. Alors quand on sait que le film était nominé en tant que meilleur film, meilleur actrice (Annette Bening), meilleur acteur dans un second rôle (Mark Ruffalo) et meilleur scénario original, on ne peut que foncer les yeux fermés, d’autant plus que le film à reçu les prestigieux Golden Globes du meilleur film de comédie ou comédie musical ainsi que meilleur actrice pour la même catégorie pour Annette Bening. Mais qu’en est-il vraiment ?

Deux enfants, Mia Wasikowska (Alice au Pays des Merveilles) et Josh Hutcherson (Le secret de Terabithia, Voyages au centre de la terre 3D), cherchent leur père c’est-à-dire leur donneur de sperme de leurs mamans gouines incarnées par Julianne Moore et Annette Bening.

Non seulement le « meilleur scénario original » est très faible, mais il est en plus d’une lourdeur infâme. Pire encore : la soit disant meilleure comédie n’est pas drôle une seule seconde ! Annette Bening n’est pas non plus une grande actrice car en plus de jouer très mal faisant que le spectateur souhaite son départ, elle est aussi une torture insupportable pour les yeux de par le degré de mocheté dont la pauvre est atteinte. A la rigueur Mark Ruffalo est bien  mais il était largement meilleur dans Shutter Island. Même une fois accepté ce couple de lesbiennes dérangeant, il n’y a rien. La fin pour sa part est pitoyable alors qu’il y aurai eu moyen de donner enfin un intérêt au film. Navrant…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.