Monsters

Monsters
2010
Gareth Edwards (II)

En voilà un film qui aura su faire parler de lui. Le réalisateur allant même jusqu’à dire qu’avec 200 millions comme Avatar, il prendrait 199 millions pour faire son film, puis prouverait qu’on peut faire le même avec 1 million. C’est d’ailleurs avec un budget dérisoire de 500.000 dollars que Monsters a été tourné.  Dans ce film de science-fiction, des extraterrestres sont arrivés sur Terre et ont atterri au Mexique. Un journaliste sur place est chargé de rapatrier la fille de son patron se trouvant au Brésil. Mais alors qu’ils ratent le ferry, ils se voient obligés de traverser la zone de quarantaine infestée de Poulpes géants pour rejoindre les États-Unis.

Pour arriver à un budget aussi réduit, l’équipe à dû prendre deux acteurs complètement inconnus, ainsi que faire l’impasse sur toutes formes d’effets spéciaux, ou presque. Durant 90 % du film, pas la moindre scène d’action. La plupart du temps, les deux protagonistes, aussi insipides que mauvais, ne font que se déplacer et se racontent quelques fois leurs vies inintéressantes. Pour les aliens, il est dommage que le budget oblige une version à la Cloverfield (c’est-à-dire qu’on ne les voit pour ainsi dire jamais) car leur design est plutôt réussi. A noter que le film ne possède pas de fin et se contente de s’arrêter à un moment donné. Manque de budget ? Probablement pas ce coup ci car de la même manière que Cloverfield, on ne nous explique que le strict nécessaire puis on passe à une sorte de reportage bidon qui s’enchaîne laborieusement et de façon ultra prévisible. Bref pas d’acteurs, pas de budget, pas d’effets spéciaux et pas de scénario. Monsieur Gareth Edwards, vous êtes un gros con prétentieux.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.