Numéro quatre

Numéro quatre
2011
D.J. Caruso

Adaptation de la série littéraire éponyme, Numéro Quatre est en plus réalisé par D.J. Caruso alias le réalisateur des excellents Paranoïak et L’œil du mal, de quoi arborer le film sous les meilleurs auspices. Par contre, le choix de casting est surprenant puisque même si presque toutes les têtes sont connus, elles le sont beaucoup moins que son acteur fétiche Shia LaBeouf (Un Parcours de légende, Transformers).

Comme le titre l’indique, l’histoire s’axe autour de Numéro Quatre (Alex Pettyfer (Alex Rider : Stormbreaker, Wild Child)), le quatrième des neufs derniers extraterrestres réfugiés sur Terre. Malheureusement pour eux, ceux ayant attaqué leur planète sont décidés à les pourchasser. Ces derniers doivent, pour des raisons inconnues, tuer les numéros dans l’ordre. Et trois d’entre eux sont déjà morts…

Le scénario n’est pas très étoffé et est surtout prétexte à nous en foutre plein les yeux avec des effets spéciaux très bons, accompagnés par des effets de lumières réussis. Le film joue habilement entre les genres avec un début très drôle orienté comédie puis qui dévie dans le romantisme avant de passer en brute dans de l’action-fantastique où numéro quatre et six se battent à grand coup d’explosions et autres pouvoirs spectaculaires. Au final, le film est très bien fait et est extrêmement dynamique. On sent les prémisses de quelque chose d’encore plus grand avec de nombreuses suites en perspectives mais premièrement les studios sont en procès avec l’auteur du livre ayant reçu 0 du film ; et deuxièmement le film n’a pas été un exemple de rentabilité. Et même si D.J. Caruso est partant pour les suites, il est possible qu’à l’image de McG et son Terminator 4, le projet de suite lui soit retiré. Wait and see…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.