L’Empire des Ombres

L'Empire des Ombres
2011
Brad Anderson

Depuis la saga Star Wars, le parcours d’Hayden Christensen est un peu chaotique entre le bide de Jumper, les sorties limitées de Takers et Medieval Pie, et les Direct-to-DVD que sont Awake et L’Empire des Ombres.

Dans le film, il sera question des ténèbres. Un beau jour, toute l’électricité de Détroit est coupée et il ne resta que les vêtements des personnes restées dans le noir. La nuit ou le jour, les ténèbres guettent et attirent les quelques survivants. Luke (Hayden) est un de ces survivants et alors qu’il tente de trouver un moyen de se rendre à Chicago, il trouve refuge avec trois autres personnes dans un bar possédant un générateur. Mais toute chose n’est pas éternelle et les jours sont de plus en plus courts…

Après un long démarrage bien poussif, le film révèle son potentiel. Même si le côté « fuir les ombres » rappelle énormément Silent Hill, le film s’avère bien mieux fait que se soit au niveau mise en scène et torture psychologique, même si moins effrayant. Malgré un budget plus que limité, les effets spéciaux sont bons. Une fois n’est pas coutume, il s’agit d’un film d’horreur intelligent où le gore est remplacé par une ambiance stressante et des situations terrifiantes. Le tableau semblait idyllique puis s’en vient la fin… En plus d’une morale plus que douteuse, le film se conclu de manière très frustrante et horrible puisqu’aucunes réponses ni solutions ne sont apportées. Dommage…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.