Cody Banks : agent secret

Cody Banks : agent secret
2003
Harald Zwart

Depuis le très mauvais Spy Kid, nombreux sont ceux ayant essayé de faire pareil, à savoir un film d’espionnage avec des enfants. Seul Alex Rider avait réussi l’essai. Pour mettre le plus de chance de leur côté, les rôles principaux sont tenus par deux stars pour ados, particulièrement appréciés, Frankie Muniz et Hilary Duff.

Pour ce qui est du scénario, pas de quoi causer une migraine à un américain : Cody Banks (Frankie) a été approché par la CIA dans le but qu’il y devienne un jour agent secret. Depuis, il s’entraîne dans un camp tout les étés. Mais il semblerait que le devoir l’appelle plus tôt que prévu : des vilains russes obligent un gentil scientifique américain à créer une nano-technologie dévoreuse. Pour infiltré le milieu, Cody va devoir devenir l’ami de la fille du scientifique, Natalie (Hilary). Le seul problème, c’est qu’il est totalement incapable de parler avec une fille…

On le comprend très vite, ça n’est pas un film intellectuel. Le jeune duo offre une piètre performance faisant passer le film pour un film de série B. On aurait aussi été en droit d’attendre un minimum d’effets spéciaux ou gadgets extraordinaires spécial agent, mais il n’en est rien. Tout juste aura t-on quelques véhicules éculés. L’histoire ne fait à aucun moment preuve d’originalité. Reste que certains passages sont drôles et le film est assez fun de manière générale. Le genre n’étant que peu représenté, il faut savoir s’en contenter.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.