American pie : marions-les !

American pie : marions-les !
2003
Jesse Dylan

Tant que ça marche, allons-y bon train ! C’est donc reparti pour un troisième volet de nos cinq héros. Non ? Eh bien non : le personnage de Oz ne rempile pas, l’acteur ayant fait le douloureux choix de Rollerball, film de science fiction à gros budget mais qui a subit un flop colossal.  C’est d’autant plus dommage que son personnage était de loin le plus réussi, avant de s’effacé violemment dans la suite. Pas de quoi démarrer sous les meilleures hospices.

Pour cette troisième partie, l’histoire se poursuit quelques trois-cinq ans après et la plupart ont fini leurs études. Jim (Jason Biggs) et Michelle (Alyson Hannigan) sont toujours ensembles et plus heureux que jamais avec un mariage prévu. Mais malheureusement pour eux, les problèmes vont se multiplier autour de leur mariage. D’autant que Finch (Eddie Kaye Thomas) et Stifler (Seann William Scott) se disputent la soeur de Michelle, Candice (January Jones).

Les personnages sont méconnaissables au niveau caractériel. Tout les intervenant sont plus adultes mentalement et du coup, le film aussi. Le départ impardonnable de Oz et ce changement d’ambiance fait beaucoup perdre du pouvoir comique et fun de la saga. Plus grave encore, la quasi totalité des acteurs secondaires ont disparus et le pauvre Kevin (Thomas Ian Nicholas) est complètement inexistant. Mise à part Candice, les nouveaux personnages sont inutiles et inintéressant. Mais le véritable coup de poignard du film provient de Stifler, transformé pour l’occasion en gros lourd débile, passant son temps à faire des grimaces à la con. A faible dose et bien exploité, son personnage était génial, ici le ratage est complet. La série touche le fond, marquant le passage aux direct-to-DVD pour cinq film. Il est aujourd’hui question pour 2013 d’un retour aux sources (et au cinéma) avec la totalité des acteurs du 1 et 2 ainsi que le Matt Stifler du pseudo 4. Espérons que la Réunion sera festive !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.