RTT

RTT
2009
Frédéric Berthe

Kad Merad, acteur préféré des français et avec qui même les films les plus mauvais atteignent les sommet. Très pratique lorsqu’on a un scénario débile à souhait :

Arthur Lepage (Kad Merad) – au passage je ne tolère pas une utilisation aussi préjudiciable de mon magnifique nom avec qui plus outre mes initiales –  des suites de sa rupture brutale avec sa compagne, décide de partir à Miami pour arrêter son mariage. A l’aéroport, une voleuse de tableaux du nom d’Emile (Mélanie Doutey), se sert de lui comme mule. Une fois sur place, Emilie et Arthur se font appréhender par Serkine (Manu Payet), chargé de rapporter le tableau au musée. Va s’en suivre une chasse à l’homme et à la femme sur le territoire américain.

A mi-chemin entre comédie-romantique et film d’aventure, RTT n’arrive à être crédible dans aucun des deux genres. Tout les protagonistes sont d’une bêtise affligeante et certaines scènes prouvent le je-m’en-foutisme de l’équipe scénaristique comme dans la scène « romantique » en bateau la nuit à Miami avec personne au gouvernail et ce n’est qu’après une dizaine d’heure de vogue que le bateau se cale gentiment à un port. Néanmoins, le duo principal est efficace bien qu’il soit impossible qu’un vieux chauve puisse séduire une jeune bombe. L’incohérence est de mise mais grâce à un bon rythme et un humour correcte, l’ennui est évité.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à RTT

  1. Julien dit :

    « il soit impossible qu’un vieux chauve puisse séduire une jeune bombe »
    http://www.allo-news.com/wp-content/uploads/2009/03/willis.jpg

    (d’ailleurs, « bien que » est suivi du présent : « bien qu’il est impossible que… »)

  2. Antoine dit :

    Enfin bon, Bruce Willis a quand même plus la classe que Kad Merad et de toute façon c’est probablement son portefeuille plus que sa personne qu’il l’a séduite. Et dans le film, Kad n’est pas spécialement riche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.