Harry Potter à l’école des sorciers

Harry Potter à l’école des sorciers
2001
Chris Colombus

Juste derrière la bible et le dictionnaire, l’un des plus grands succès littéraire de l’histoire, écrit par J.K. Rowling, est désormais clôt non seulement en livre mais aussi en film désormais. Très bonne occasion pour revenir sur la saga la plus prolifique qui soit, et à juste titre. Pour ses premiers pas au cinéma, le choix du réalisateur fut plutôt surprenant quand on sait que Chris Columbus n’a fait presque que des comédies, et il est sans doute le réalisateur qui a le moins fait date dans la saga.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Harry Potter (Daniel Radcliffe) est la seule et unique personne à avoir résisté au grand mage noir Voldemort, lequel est « mort » en se prenant un retour de sort après avoir tué les parents d’Harry. Depuis, il vit chez ses infâmes oncle et tante. Mais l’été de ses 11 ans, un événement va bouleverser sa vie : il va apprendre qu’il est un sorcier ! Il aura la chance d’étudier la magie à l’école de Poudlard où il se fera des amis : Ron (Rupert Grint) et Hermione (Emma Watson). Mais il semblerai aussi qu’une personne mal intentionnée cherche à voler un objet secret…

Les Harry Potter ne sont pas réputés pour leurs scénario (il faudra attendre Le prince de sang mêlé pour vraiment décoller de ce point de vu là) mais il faut avouer que ce tout premier volet est assez faible et extrêmement enfantin à ce niveau (banale quête d’une relique sacrée pas du tout expliquée et introduction du grand méchant). Heureusement, l’univers et les personnages sont intéressants, bien que le professeur Quirrell soit nullissime tant de par sa nature que son interprétation. À ce sujet, certes il est difficile de travailler avec des enfants/ados, mais il est regrettable que le film compte autant de scènes brouillonnes où certains se marrent (annonce du Troll). Pire encore, le film commence sérieusement à vieillir et les rares effets spéciaux (un comble pour un film sur la magie) sont ridicules et archaïque en ce qui concerne la totalité des êtres magiques (centaures, cerbère, troll). Malgré tout, le film conserve une part de charme et la magie opère.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Harry Potter à l’école des sorciers

  1. Julien dit :

    Aaaaaaaaah ! Ok ! J »avais pas compris ça du tout !
    Moi je croyais que c’était un sorcier !
    Mais du coup, finalement, des sources d’eau, il en trouve pas tant que ça, si ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *