End Game

End Game
2008
Alex Jones

Et si jamais une élite préparait un gouvernement mondial dans le but de tous nous contrôler ? C’est du moins la théorie qu’avance, et va tenter de prouver, Alex Jones, réalisateur de ce documentaire.

Il y a 2300 ans, Rome pratiquait déjà ce principe de gouvernement mondial mais ça n’a pas tenu.
Par la suite, à l’époque de Napoléon, les banques amorçaient une nouvelle fois cet ordre mondial. Grâce à une avance sur l’information, les banques purent annoncer la victoire de napoléon à Waterloo, faisant chuter les actions anglaises de 98% puis les acheter en attendant la vraie annonce sur le statut de la bataille. Grâce à quoi, les banques prirent le contrôle du trône d’Angleterre.
Durant les guerres mondiales, les banques usèrent de leur argent pour prêter aux deux côtés et ainsi influencer leurs sorts. Alex Jones avance même la thèse suivant laquelle les banques seraient responsables de la guerre de 14-18.
Aujourd’hui encore, un projet de gouvernement mondial est plus que jamais d’actualité avec le groupe Bilderberg qui rassemblerait quelque 125 des plus important et riches hommes du monde. Le premier acte de leur plan fut l’U.E qui rempli pleinement son rôle. D’ici une décennie, cette élite mettra en place l’UNA (Union Nord Américaine) comprenant les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. De même, un gouvernement asiatique est quasiment en place.
Le but final de ce gouvernement mondial est de réduire la population à 500 millions d’habitants (-80%), de les parquer dans des villes prisons ultra surveillés, le tout contrôlé par une poignée d’hommes à la tête d’une armée mondiale.

Voilà en gros les principaux thèmes abordés par Alex Jones dans son documentaire fait visiblement avec passion. Mais où est la vérité ?
Si le contrôle des banques et d’autres faits, comme la campagne de stérilisation et d’euthanasie sur les attardés et les handicapés ont été pratiqués sur plusieurs dizaines de millions de personnes par les Américains et les Allemands durant la seconde guerre mondiale, sont véridiques, tout ce qui entour la fondation Bilderberg n’est fondé que sur des spéculations et le projet de l’UNA est très loin de l’aboutissement. Reste que si ça s’avérait vrai, ça serait terrifiant.

On a donc là un documentaire relativement bien ficelé qui pose des questions importantes et préoccupantes sur notre avenir, même si aucunes personnes actuellement vivantes ne devraient y assister. Le spectateur ouvrira aussi les yeux sur bon nombre d’atrocités commises aujourd’hui encore. Réalité ou paranoïa, l’avenir le dira à nos enfants…

This entry was posted in Critiques, documentaire. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *