La Petite Lili

La Petite Lili
2003
Claude Miller

Le défaut le plus récurent dans le cinéma français est l’absence total de scénario. L’espoir est ici permis si on prend en compte qu’il s’agit là d’une adaptation de La Mouette de Anton Tchekhov. Il se passe forcément un petit quelque chose dedans, non ?

Bien vite, le masque tombe et révèle un paroxysme d’horreur à la française : sus au scénario ! Point de noeuds au cerveau, on a là une énième situation de vie.
Ainsi, on retrouve dans un cadre campagnard un réalisateur amateur, Julien (Robinson Crusoé Stévenin), complètement nul à chier ; une grosse allumeuse, Lili (Ludivine Sagnier) ; un autre pseudo réalisateur, Brice de Nice (Bernard Giraudeau) ; une mère, pseudo actrice, très chiante, Mado (Nicole Garcia) ; une amoureuse transi alcoolique, Jeanne-Marie (Julie Depardieu) ; ou encore Simon (Jean-Pierre Marielle) le vieux dormeur. Et tout ce « beau » monde va s’aimer et s’engueuler. Ça c’est du scénario en béton !

Malgré quelques acteurs habituellement bons, le résultat est catastrophique. Seul Jean-Pierre Marielle s’en sort convenablement et il sauvera un temps soit peu le début grâce à son humour. Malheureusement, le rythme du film est mauvais et « l’histoire » n’a aucun intérêt. Pire encore, le dernier tiers consiste en une adaptation cinématographique du début. Mortellement chiant…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.