La Dernière cible

La Dernière cible
1989
Buddy van Horn

La dernière cible ou la cible de trop ? L’inspecteur Harry Callahan (Clint Eastwood) effectuera en 1989 sa cinquième et dernière mission au sein de la police de San Francisco. Néanmoins, chaque épisode est indépendant des autres.

Une nouvelle menace touche la ville de San Francisco : la star du prochain film de Peter Swan (Liam Neeson) est mort, semble t-il d’une overdose. Mais on ne la fait pas à l’inspecteur Harry (Clint Eastwood) qui flair immédiatement quelque chose. Très vite, tout semble accuser Peter Swan d’accomplir sa liste noir. Mais une nouvelle fois, on ne la fait pas à l’inspecteur Harry.

Le genre policier est sans contestes possibles le pire genre que compte le cinéma tant chacun d’entre eux semblent prouver une hallucinante monotonie dans les scénarios, seul les noms changent et encore… Ce film ne fera pas lieu d’exception aux vus du classicisme outrancier de l’histoire et de son déroulement que même un novice du genre pourrait aisément deviner. Clint Eastwood est d’ailleurs un habituer des films policier catastrophiques avec La Corde raide. Et même si on s’en sort légèrement mieux, on ne s’étonnera pas de la nullité du film.
Amateurs de daubes, faites vous chier !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.