Coursier

Coursier
2010
Hervé Renoh

Les deux grandes spécialités françaises sont les comédies et les films policiers. Ici, il s’agit d’une combinaison des deux. Sachant que 95% des films policiers sont des daubes irregardables et que récemment Protéger & servir avait magistralement raté le mélange, les chances de voir un bon film sont quasi inexistantes. Et pourtant…

Sam (Michaël Youn) est un coursier ordinaire. Il travaille chez Pli Express et il sillonne les rues parisiennes sur son scooter. Mais un jour, il se verra remettre un étrange colis par un certain Loki (Jimmy Jean-Louis, le Haïtien dans la série Heroes). Il s’agit d’une enveloppe contenant des millions en grosses coupures pour racheter des diamants. Après des négociations musclées, Sam ressort finalement avec les diamants mais pendant ce temps, Loki a kidnappé sa copine Nadia (Géraldine Nakache) et s’en sert comme otage, voulant doubler la compagnie criminel de la sphère. Ce qui devait être une simple course va se transformer en cauchemar…

Comme toutes les productions avec Michaël Youn, il ne s’agit clairement pas d’un film à scénario, même si les rebondissements et effets de surprises sont nombreux. On a plutôt un bon gros film d’action, où chaque acteur fait ses propres cascades, bourré d’humour bien souvent très drôle. Le très bon casting y est aussi pour beaucoup car même les seconds rôles contribuent au pouvoir comique du film. On retiendra notamment la scène téléphonique de l’hôtel ou encore la fameuse phrase : « t’es un véritable cancer toi ! ». Et ce qui est bien, c’est que les gags ne tombent jamais dans le trop gras ou trop débile et cette esquive n’était à priori pas évidente. Malgré une légèreté assumée, l’histoire est tout de même solide, avec une fin assez classe, et reste dans le rationnel et le plausible. Sans être à se tordre de rire ou s’enthousiasmer devant les cascades, le film est très divertissant et relativement intelligent et c’est tout ce qu’on demande !

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.