Chronicle

Chronicle
2012
Josh Trank

Souvent les gens pensent aux pouvoirs qu’ils aimeraient avoir puis songent à ce qu’ils pourraient en faire. Et admettons qu’on obtienne effectivement des pouvoirs, nous contenterons nous de trouver ça cool et repenserions nous à la fameuse phrase dans Spider-Man : « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » ? Si ce genre de questions est récurrent pour vous, alors vous allez grave kiffer ce film !

Dans chaque établissement scolaire on retrouve malheureusement un souffre douleur, une personne un peu différente qui subit quotidiennement le joug de ses camarades. Dans le lycée de la ville, c’est Andrew Detmer (Dane DeHaan, qui est d’ailleurs le sosie de DiCaprio) qui est victime des moqueries. Son nouveau hobby, filmer son quotidien, n’aide pas non plus à son intégration. Il faut dire qu’avec un père violent et une mère agonisante, les choses ne sont pas faciles pour Andrew. Heureusement, il a un ami sur qui compter : son cousin Matt (Alex Russel). Mais son destin va basculer par une nuit de fête : son cousin et Steve (Michael B. Jordan), la star du bahut, ont trouvé un mystérieux cratère renfermant une étrange roche lumineuse. Après y avoir touché, tout trois vont se réveiller le lendemain complètement changé : ils ont acquit le pouvoir de télékinésie. Et tel un muscle, plus ils utilisent leur pouvoir plus il grandit. Andrew va enfin pouvoir prendre sa revanche sur la vie !

Quand on veux faire un tel film, on a deux possibilités : soit avoir un gros budget et se faire plaisir, soit avoir un budget ri-crac et on utilise LA technique. Comme pour de nombreux films auparavant, on prétexte une occasion de filmer de façon amateur des choses spectaculaires. Si certains comme Monsters avaient lamentablement échoué, ici c’est une quintessence, l’osmose parfaite. Une telle histoire est souvent assez irréelle et décousue à cause de son improbabilité mais le fait d’avoir tourné le film en quasi documentaire, cela le rend crédible et proche du spectateur. On s’y croirait vraiment et on en est même bluffé par certains passages. On pouvait craindre un simple film commercial bête et méchant mais au contraire, le film est très psychologique et poussé. De plus, si le casting est composé d’inconnus, il se révèle très bon, ce qui permet un réalisme encore meilleur. On regrettera seulement l’évidence de certains passages et notamment du dénouement mais il est vrai que la marge de manœuvre était faible et qu’on a tout de même quelques surprises bien venues. Sans être spécialement innovateur ni original, le film se démarque par un réalisme hors du commun et une atmosphère particulièrement réussie. Voilà le genre de films qu’on aimerait voir plus souvent.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Chronicle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.