Veuve mais pas trop

Veuve mais pas trop
1988
Jonathan Demme

Les années 80 fut une période compliquée à bien des égards : le monde change ! Le mouvement hippie agonise mais la mode a du mal à s’adapter et les vêtements flaches restent de même que les coupes extravagantes et la musique rock vieille école. Le quasi incontournable film policier devient encombrant et mal assumé : cette période a accueillis un nombre hallucinant de daubes avec des gros durs qui se tapent des bombes et conduisent des grosses cylindrées. Si certains comme Retour vers le futur ou Terminator ont très bien su exploiter la richesse de l’époque, la majorité étant dans de tels bas-fond qu’on peux difficilement espérer quelque chose de correcte ici…

Le film raconte « l’histoire » de Angela (Michelle Pfeiffer) qui se retrouve un jour veuve car son mari (Alec Baldwin) a eu la mauvaise idée de coucher avec une des maîtresses du chef de la mafia, ce qui lui a valu un aller direct pour l’enfer (bah oui, comme il est un tueur à gage). Et Tony, le chef de la mafia qui a refroidi le mari, est très attiré par Angela et est prêt à tout pour avoir ses faveurs. Du coup, elle déménage. Mais hou ! Ça marche pas…

Dire que des gens ont été payé pour faire le scénario… La seule chose intéressante est le taux de substances illicites ingurgitées vu le niveau de connerie. Sorti de nul part, on trouvera un château/boîte de nuit comprenant des effets spéciaux incroyables ; un sosie de Chuck Norris qui teste joyeusement son sniper sur les automobilistes ; des répliques philosophiques : « y’a pas à dire, ça vaut tout les meilleurs champagnes ! » (en parlant de Schwepps) ; ou encore une Angela stone de bout en bout et n’hésitant pas à sortir des conneries aussi massives que sa coupe de cheveux. Bref, le niveau de connerie du film est à un tel high level qu’il fera bien rire par moment même si majoritairement, cela reste assez pathétique…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.