Le Choc des Titans

Le Choc des Titans
2010
Louis Leterrier

Alors que la suite sort aujourd’hui même, je me devais de me refaire le premier volet des aventures antiques de Persée, remake du film éponyme de 1981. Impressionnant succès avec ses 493 millions $, le film peut remercier la bonne étoile qui a frappé Avatar puisque le film, sorti quatre mois plus tard, bénéficiait lui aussi de la 3D et de Sam Worthington en tête d’affiche. Sans ça, nul doute que le destin du film aurait pu être beaucoup plus sombre…

Côté histoire, les scénaristes ont fait le minimum syndical. Le film raconte l’éveil du demi dieu Persée (Sam Worthington), fils de Zeus (Liam Neeson), dans un contexte de rébellion humaine face aux dieux. Hadès (Ralph Fiennes) tente de s’en servir pour assouvir l’humanité et prendre le contrôle de l’Olympe. Pour cela, il menace de relâcher le Kraken ! Persée a dix jours pour trouver un moyen de le vaincre. Sa protectrice Io (Gemma Arterton) et une escouade l’épauleront dans son périple.

Le film démarre plutôt bien et met en avant un univers riche et dépaysant (l’antiquité), de beaux décors et un Hadès assez classe. Mais plus le film avance et plus les problèmes s’enchaînent, à commencer par l’histoire. D’une pauvreté absolue, elle se paye le luxe d’être pleine d’incohérences et de choix hasardeux. Un autre gros problème du film étant sa réalisation, un comble pour une super-production. Les scènes d’actions sont confuses, les plans sont affreux et aucun charme visuel n’en découle. Même les effets spéciaux laissent à désirer en ce qui concerne les humanoïdes. Pire, le gros casting est un cache-misère masquant des acteurs lamentables dans une forme paralympique. On notera d’ailleurs la présence de Luke Evans en Apollo, amusant quand on sait qu’il faisait son père (Zeus) dans Les Immortels. Seule la toute fin relance un minimum l’intérêt. Il existe aussi une fin alternative disponible sur les DVD/Blu-ray et elle est nullissime. Bref, le film est une grosse production écervelée et sans le moindre talent. Reste t-il de l’espoir pour la suite ? Sait-on jamais…

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.