La digne héritière

La digne héritière
2010
Mark Griffiths

Regarder un film au hasard à la télé, c’est très risqué mais ça permet de temps à autre de découvrir une petite perle oubliée. D’autant que sur le papier, le film possède deux qualités plutôt prometteuses : Shannen Doherty, la magnifique Prue Halliwell de Charmed, en vedette ; et aussi un fait pour le moins alléchant, le film est tiré de faits réels. Et généralement, quand une histoire est vraie, elle a toujours plus de profondeur et de force que la plupart des banales romances. Pour un genre souvent fade, c’est toujours ça de prit.

Le film raconte l’histoire de Emma Silver, une animatrice radio de Seattle. Sa vie va basculer le jour de l’enterrement de son grand-père, propriétaire d’une ferme en campagne. Le problème c’est qu’il devait encore 75 000 $ à la banque et que pour sauver la maison, Emma doit rassembler avant novembre cette somme. Pour y arriver, en suivant les traces de son défunt parent, elle va se lancer dans la très populaire compétition de pousse du fameux cucurbitacée qu’est la citrouille.

C’est à peine croyable ! Mon dieu, comment est-ce possible ? Elle part en campagne, change de vie, tombe amoureuse du voisin, se voit proposer un poste en ville, gagne le prix, refuse le poste et fini avec le voisin ? On s’y attendait pas ! Heureusement, pour enlever tout doute face à cette histoire, on nous en informe l’authenticité. Ouf !
Mais de qui se moque t-on ? Déjà, faire le film le plus prévisible du monde, c’est beaucoup, mais qu’en plus ce soit tiré de faits réels, c’est le pompon. Heureusement, malgré le fait qu’il s’agisse d’un téléfilm, les acteurs ne sont pas trop bidons et la réalisation  passe aussi. Et si l’histoire est navrante de banalité, elle reste mignonne et surtout courte, ce qui est un avantage certain pour éviter l’endormissement précoce. Ainsi, si le film n’est pas fondamentalement mauvais, il reste passablement inutile.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.