Colombiana

Colombiana
2011
Olivier Megaton

Grande spécialité de la société EuropaCorp de Luc Besson, ses films d’actions sont plus ou moins réussis avec toujours cette notion de rythme, véritable marque de fabrique et gage de qualité. Quitte à foncer dans le mur, autant le faire le plus vite possible. Il officie d’ailleurs en tant que scénariste, chose qui avait particulièrement réussi pour l’explosif Taken.

Comme le titre l’indique, l’histoire trouvera ses racines en Colombie, terre natale de notre héroïne. Suite à des problèmes avec un trafiquant de drogues, la famille Restrepo se fait massacrée et leur fille de 10 ans survie de justesse en fuyant. 15 ans plus tard, Catalaya (Zoe Saldana) est adulte et a apprit l’art du meurtre avec son oncle et effectue quelques assassinats alimentaires. Mais son réel objectif est tout autre : venger ses parents.

La bande-annonce ne m’avait, à l’époque, vraiment pas convaincu. Et pour cause, que faire d’une énième histoire de vengeance ? Et sans acteurs reconnus, la curiosité n’était pas non plus tellement titillée. Mais finalement le début se montre des plus rassurants : pas de temps morts, une course-poursuite endiablée et une jeune actrice prometteuse, plus d’ailleurs que son homologue adulte. Puis le film s’enchaîne intelligemment et accumule les scènes fortes entre la discussion devant l’école et le premier meurtre. Le personnage s’installe avec une efficacité redoutable et on se prend de passion pour sa quête de justice. Le résultat manque bien évidemment d’originalité mais son rythme permet un divertissement de grande qualité pour les cinéphiles.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.