Hannah Montana

Hannah Montana
2006 - 2011

Le 24 mars 2006, Disney Chanel lançait avec fracas sa nouvelle série devant pas moins de 5.4 millions de spectateurs, qui se révélera être la moyenne de la série, ce qui en fera la deuxième série la plus suivie de la chaîne derrière Les Sorciers de Waverly Place. Récompensée quasiment chaque année par le Teen Choice Award de la meilleure série, le principe reposait sur des bases assez simples : une pop star qui mène une double vie. Série quasi autobiographique, elle raconte comment une petite fille du Tennessee qui rêvait de devenir pop star a réussi à avoir « le meilleur des deux mondes » en s’inventant un alter-ego qui rempli les salles de concert à sa place : Hannah Montana. Ainsi, le petite Miley (Miley Cyrus) revêtit chaque soir de concert sa perruque blonde et devient la star que les gens adorent. Suite à la mort sa femme, son père Robby (Billy Ray Cyrus, ancienne star de la série médicale Doc) n’a eu de choix que de raccrocher ses rêves et abandonner sa carrière de chanteur country pour élever sa Miley et aussi sa honte : Jackson (Jason Earles), son fils. Sorte de d’attardé lilliputien, il accumule les conneries et a dû mal a vivre normalement avec les autres. Désormais, Robby est celui qui gère la carrière d’Hannah Montana et qui lui a écrit toute ses chansons. Mais dans la vraie vie, c’est Miley qui compose elle-même l’intégralité de ses musiques.

Cette première saison s’axe donc autour de cette famille Stewart qui essaye de vivre normalement en Californie malgré le secret de Miley, qui ne le sera aux yeux de ses meilleurs amis que pour deux petits épisodes. Personnages piliers de la série, ses meilleurs amis Lilly (Emily Osment) et Oliver (Mitchel Musso) seront toujours de la partie dans leur rôle de la fille simple d’esprit et fofolle et Oliver le lover, gars sympa mais qui souffre plus ou moins des mêmes problèmes que Jackson. L’autre personnage clef de la série c’est Rico (Moises Arias), le patron machiavélique de Jackson. Fils héritier d’un milliardaire, Rico est lui-même gérant de nombreuses entreprises et possède une fortune de plusieurs millions, à tout juste 10 ans. Chacun de ses coups tordus sera associé à son légendaire « Mwo ah ah ». Des personnages hauts en couleurs fort sympathiques et attachant qui instaureront malheureusement une routine un peu facile : Miley est dans une galère ou craque pour un garçon, Jackson se fait malmené et le père s’en prend aux tartes qui aurait le malheur de croiser son ventre. Le comique de répétition marche plutôt bien mais pour une série sur une pop star, un problème se pose : les musiques. Devant ce qu’on qualifierait de salle de spectacle pour jeunes enfants avec tout juste une centaine de personnes (qui deviendront des milliers par la suite), les chansons d’Hannah Montana sont mauvaises, à l’exception de « Best of Both World » qui passe.

La saison 2 joue quand à elle la carte de la fainéantise : rien n’évolue. Ça reste amusant mais quand on se mange quelques épisodes lourds sur des doubles maléfiques ou des défilés d’autres acteurs étiquetés Disney (genre The Rock), ça sent la voix dangereuse de la facilité. On passe tous les épisodes entre la maison des Stewart, le collège, et la plage, qui n’en est pas une : le fond est maladroitement collé. Des nuages et un océan immuables, ça fait pas très pro… Mais à force de s’installer, on se surprend à apprécier le retour du tueur de vampire Jake Ryan (Cody Linley). Cette deuxième saison, faisant gagner encore un peu plus de notoriété à la série, fut accompagnée par la sortie cinéma du double concert estampillé Hannah Montana / Miley Cyrus. L’évènement connu un succès exceptionnel qui aujourd’hui encore détient le record d’influence pour un concert au cinéma.

La troisième saison mettait l’ambition plus haut : de gros changements s’opèrent. Exit le collège, les filles sont maintenant au lycée, avec Jackson d’ailleurs, pour un temps du moins puisque la saison s’étale sur deux ans. Si le fond reste le même, les situations évoluent positivement et le tout est moins enfantin. Les changements physiques sont d’ailleurs probablement les plus importants de la série. Mais le plus gros changement vient de Miley Cyrus, qui a visiblement prit des cours de chant puisque le générique a été ré-enregistré pour notre plus grand plaisir et sonne carrément bien. On notera même quelques morceaux très harmonieux et on sent un certain talent montant. Cette saison sera même ponctuée au milieu par le film Hannah Montana, le film qui en plus de donner une véritable profondeur à la série, comportera des musiques de très grandes qualité, d’ailleurs fortement récompensées. La chanteuse réussi même un tour de force en se renouvelant avec une composition country des plus entraînantes. Son talent étant devenu immense aux yeux de tous, sa carrière a prit un tournant, au point d’être aujourd’hui la troisième chanteuse la plus populaire au monde. Son emploi du temps n’étant plus autant tourné vers Disney, elle ne pourra qu’assurer une mini-saison finale de 15 épisodes appelée Hannah Montana Forever.

Pour s’offrir un final digne de ce nom et honorer les fans, la série prend un virage total assez déroutant et fait fit des 86 épisodes précédents en renvoyant au placard l’intégralité des décors. La famille déménage, le lycée n’est presque plus visible, les guest récurant ne sont plus et même la plage est remplacée par une place tout aussi mal faite avec l’éternel océan / ciel figé. Plus encore, l’humour laisse place à une ambiance pesante et triste. Jackson n’est plus le raté d’autre fois, il trouve l’amour et met fin définitivement à ses querelles avec Rico et ils deviennent les meilleurs amis qu’ils ont toujours été. Oliver n’est plus, sa pourtant très moyenne carrière de chanteur de son interprète l’occupe trop et il ne fera que deux petites apparitions éclairs. Emily Osment se sera elle aussi lancée dans la carrière de chanteuse avec plus ou moins de réussite : sa belle voix ne rattrape pas la bêtise de ses chansons et la pauvreté de ses clips. En bref, l’univers s’écroule. Mais tout cela est méthodologiquement manigancé : cette saison sera la fin de Hannah. Et lors d’un double épisode spécial, le secret est révélé au public. L’occasion de découvrir quelques trésors musicaux tel « Ordinary Girl », un ravissement pour les oreilles. Et dans un ton des plus dramatiques, la série met un terme à tout ce qui a été en allant jusqu’à séparer les amies éternelles que sont Miley et Lily. Mais encore une fois, le spectateur tombe dans un subterfuge émotionnel visant à créer un final parfait et émouvant. Si la série n’avait pas des bases très solides et n’a pas tellement décollé, elle aura eu le mérite de nous offrir un final de qualité pour remercier notre fidélité, et c’est déjà beaucoup.

Ce contenu a été publié dans Critiques, Série. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Hannah Montana

  1. Julien dit :

    Alors…. je te cite :

    1. « dans la vraie vie, c’est Miley qui compose elle-même l’intégralité de ses musiques »
    Faux. C’est même tout à fait l’inverse puisqu’elle n’a pas composé une seule de ses chansons toute seule (en tout cas sur ses trois albums studio). En effet, elle travaille principalement avec Antonina Armato, Tim James et John Shanks.

    2. « aujourd’hui encore détient le record d’influence pour un concert au cinéma »
    Faux. D’après Box office Mojo, que tu adores, le film-concert d’Hannah Montana a rapporté 70 millions de dollars dans le monde. Or Justin Bieber et son Never say never a rapporté 98 m$. Plus fort encore, Michael Jackson et son This is it rapporta 261 m$, loin devant Miley, donc. Et j’en oublie très certainement d’autres…

    • Antoine dit :

      1 . C’est elle qui a fait les chansons du film « Volt » et je sais qu’elle a au moins écrite sa chanson Goodbye.

      2 . Justin Bieber c’est une blague et en plus son film est référencé comme un documentaire, donc pas concert pur. Et pour Michael Jackson c’est pareil : ça porte sur ces répétitions, donc pas un concert à proprement parlé. Donc pour un vrai concert, Hannah Montana a encore le record.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.