Père Noël Origines

Père Noël Origines
2011
Jalmari Helander

À l’origine du film, son réalisateur s’était fait remarquer avec un court métrage, Rare Export, inc, qui avait tapé dans l’œil des bonnes personnes, lui offrant la possibilité d’en faire un vrai film, avec tout de même deux millions d’euros de budget, ce qui n’est pas rien pour un film finlandais. Et comme le titre l’indique donc, le film portera sur notre bon vieux barbu tout de rouge vêtu, mais dans une version bien lointaine des contes pour enfants.

Le Père Noël a bien existé, mais il n’a jamais été ce grand-père bien veillant offrant des cadeaux aux enfants sages. Non, cet être légendaire n’est que la face obscure du personnage : le Père Fouettard, qui frappe à mort les jeunes malotrus et turbulents. Piégé dans la glace depuis des décennies, le Père Noël originel s’apprête à refaire surface : un américain fou voudrait faire revivre le démon, et a organisé son extraction du glacier où les habitants de l’époque avait jeté le corps. Il ne fera pas bon vivre pour les enfants…

WTF ? Le Père Noël n’est pas celui qu’on croit : il est vilain ! Il tue les enfants pas sages ! Si on ne comprend strictement rien de ce que foutent des américains là, ni ce qui leur arrivent, le reste n’est pas plus limpide. Au bout de demi-heure de film, un gars du coin choppe un vieux tout nu. C’est lui ? Non, et il n’est même pas tout seul : une véritable armée grolandaise la queue à l’air. Le problème, c’est que cet immense délire n’est ni drôle, ni suffisamment rythmé pour captiver toute notre attention. De plus, l’histoire est passablement confuse et son idée directrice originale et prometteuse, n’ira finalement pas au bout des choses, et décevra grandement. Seule la séquence finale « Rare Export », sans doute celle du court métrage, vaut réellement le détour. Bel effort néanmoins, même si l’essai est raté.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.