Brothers

Brothers
2010
Jim Sheridan

Remake du film éponyme danois sorti quatre ans avants, le film, comme son nom l’indique, est centré sur deux frères, Sam (Tobey Maguire) et Tommy (Jake Gyllenhaal). Sam marche sur les traces de son père (Sam Shepard) et voue sa vie à protéger son pays en s’étant engagé dans l’armée, ce qui ne l’empêche pas d’avoir fondé un foyer avec sa femme Grace (Natalie Portman) et ses deux filles (dont Bailee Madison). Tommy en revanche n’est pas un modèle : il vient tout juste de sortir de prison et n’a jamais rien accompli de bien. Mais alors que Sam était en mission en Afghanistan, son hélicoptère subit des tirs et il fut capturé comme prisonnier de guerre par les rebelles. Présumé mort, sa famille fit son deuil et peu à peu Tommy se rapprocha de Grace et des enfants, au point de devenir un meilleur père qu’il n’était. Et à son retour, traumatisé par les évènements, il se sent comme un indésirable qui aurait mieux fait de rester mort…

En voilà un film qui véhicule bon nombre de valeur américaines particulièrement chères à leurs cœurs : le patriotisme, la famille, le christianisme, l’armée ou encore la menace islamiste. Presque un film propagande, la première partie du film nous explique en quoi le choix de vie de Sam est exemplaire, une ligne de conduite. Mais la réalité rattrape un peu ces idéaux en rappelant la faiblesse de l’homme, et en montrant avec le personnage de Tommy que le résultat importe peu pourvu que l’intention y soit. Une sorte de lueur d’espoir dans un film résolument sombre, allant crescendo dans la folie et la tristesse. Le film est aussi admirablement porté par son trio principal, tous très fort et émotionnellement intenses. Néanmoins, il faut bien reconnaître que l’histoire n’est pas bien passionnante, qu’elle lasse même, et que la seconde moitié perd pas mal en intérêt. Le talent des acteurs fait qu’on suit tout de même le film, d’autant qu’il part d’un sujet fort, mais son déroulement manque d’impact et d’évolution réelle, perdant peu à peu notre attention. Une esquisse de très bon film.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.