Mars Attacks!

Mars Attacks!
1997
Tim Burton

Déjà très populaire à l’époque, peut être même plus qu’aujourd’hui, Tim Burton a prolongé son trip parodique d’Ed Wood avec cette fois ci une sorte d’invasion extraterrestre en mode invraisemblable et délirante. Un choix qui aura beaucoup divisé, et le film aura marqué le second ratage consécutif du réalisateur, récoltant tout juste 101M$ pour un budget de 70M$, malgré un casting de taille : Jack Nicholson, Glenn Close, Pierce Brosnan, Annette Bening, Natalie Portman, Danny DeVito, Sarah Jessica Parker, Michael J. Fox ou encore Jack Black.

Pour ce qui est de l’histoire, ça restera assez sommaire : les extraterrestres viennent de Mars en soucoupe-volante. D’apparence pacifiques, ils vont se montrer hostiles lors du premier contact, tuant tout le monde sur leur passage. Erreur de communication ? Non, le rendez-vous de réconciliation connu le même sort : une boucherie. Incrédules, les forces assistent impuissantes à l’invasion. Ils sont simplement venu pour s’amuser à nous tuer.

Voulant se moquer des films d’invasion extraterrestre où les gens réagissent comme des abrutis naïfs, où les envahisseurs semblent n’avoir aucun autre mobile que la méchanceté, Tim Burton nous livre une œuvre pas tellement plus solide. Démultipliant des histoires bourrées de clichés pour les rendre risibles, il arrive très bien à son terme : on s’en désintéresse totalement. Malgré son casting de luxe, sans doute là aussi pour pointer du doigt les grosses productions, il pêche aussi par orgueil, alourdissant les personnages par un jeu trop appuyé. On tente tant bien que mal de rire des décalages, les effets spéciaux ratés et les extraterrestres ridicules y aidant beaucoup, mais le film peine à imposer son style farfelu. Fourmillant d’idées brillantes, le film les exploitera ou trop peu ou trop mal. Un bon gros délire parodique, mais quand même sacrément raté.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.