Shadow Dancer

Shadow Dancer
2013
James Marsh

Belfast, capitale de l’Irlande du Nord, a connu des jours difficiles dans les années 70 jusqu’à encore récemment, où ses habitants ont voulu se libérer du joug anglais par le biais d’attentats terribles et meurtrier. Le groupe le plus activiste fut l’IRA, groupe terroriste dont les méfaits ont déjà beaucoup inspiré le cinéma comme avec The Boxer où un homme se retrouvait tiraillé entre sa passion sportive et ses motivations politiques.

Dans ce film adapté du livre de Tom Bradby, on suivra une militante de l’IRA pas vraiment consentante, Colette (Andrea Riseborough), poussée par sa famille à combattre. Prise en flagrant délit après avoir posé une bombe dans le métro, Mac (Clive Owen), des services secrets du MI5, lui proposera un choix : soit passer 25 ans en prison et perdre son fils, soit trahir sa famille et devenir un indic. Piégée, elle préférera passer à l’ennemi. Mais très vite, les choses vont mal tourner, portant les soupçons sur elle, tandis que de son côté Mac a l’impression que l’affaire lui échappe, trompé par sa collègue (Gillian Anderson).

Une famille brisée par le meurtre du petit dernier et paf, elle passe du côté obscure. Extrémistes hardcore, l’IRA ne se contente pas d’haïr les gens de couleurs, ils tuent tout simplement tous ceux qui ne sont pas du coin et bonjour chez vous. Une vermine nuisible qui a posé des problèmes aux services secrets britanniques dans le temps, et qui nous est montré une fois de plus sous leur jour le plus haineux, aboutissant à un parti prit évident nous rendant indifférent à la situation de Colette, ou au contraire nous pousse à espérer une mort aussi lente que douloureuse pour elle et tous ses frères. Mais au delà de ça l’enquête est tout sauf passionnante, ne résolvant rien et ne consistant qu’à un bras de fer bureaucratique. Quelques scènes retiennent notre attention, notamment grâce aux acteurs pas mauvais, mais difficile de passer outre le manque d’originalité. Il y avait des enjeux, du suspense, mais la fin est à la fois attendue et décevante. Ça partait d’une relativement bonne idée mais le résultat est ennuyeux.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.