Infiltré

Infiltré
2013
Ric Roman Waugh

Quand une personne se fait choper avec une dose substantielle de drogues aux Etats-Unis, il tombe sous la loi de la peine irrépressible de 10 ans d’emprisonnement, voir beaucoup plus selon les circonstances. Des condamnations exemplaires visant à mettre à mal un réseau criminel néfaste et abondant.

Inspiré d’une histoire vraie, le film prend place autour de la condamnation du fils de John Matthews (Dwayne Johnson), piégé par un ami. La police (Susan Sarandon) lui propose alors un marché : s’il accepte de collaborer, sa peine sera réduite à un an. Mais à quoi bon, sa tête serait mise à prix à sa sortie. Pour aider son fils, John va effectuer le contrat en son nom, acceptant de rejoindre le milieu des cartels de drogues et s’y infiltrer. Il deviendra leur passeur.

Habitué aux gros films d’action, mister The Rock change un peu de registre, le film se rapprochant plus d’un thriller. Alors forcément, n’assister à aucune scène d’action choque un peu, surtout que ce genre de milieu violent s’y prêtait pas mal. Au lieu de ça, on se perd un peu au début avec les magouilles policières, les tentatives d’approche des réseaux de dealers. Du coup, les deux premiers tiers du film sont assez vides, et on aurait tendance à s’ennuyer par moment, la pression des chefs mafieux n’étant pas suffisante, et le personnage du fils étant trop effacé et insipide. Seul monsieur muscle attise notre curiosité de par son charisme naturel. Mais finalement, la dernière partie du film rehausse le niveau, proposant enfin des rebondissements scénaristiques intéressants, et surtout la grosse scène d’action hollywoodienne qu’on attendait. Un divertissement correcte, sans plus.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.