Warm Bodies

Warm Bodies
2013
Jonathan Levine

Succes story que Isaac Marion doit à internet, sa nouvelle I am a zombie filled with love y a connu un succès incroyable, aboutissant à un roman dont voici l’adaptation. L’histoire, reprenant le thème populaire des zombies, part d’un point de vu original : elle nous sera racontée par un mort-vivant.

Il (Nicholas Hoult) ne se rappelle plus comment il est devenu zombie ni son ancienne vie. Tout ce dont il se souvient est que son prénom commence par un R. Si son intellect est resté à peu près intact, de l’extérieur il ne ressemble qu’à un corps glacé en putréfaction déambulant mollement à la recherche de chair fraîche, seule nourriture qui trouve grâce à ses yeux. Vivant dans un avion réaménagé, son seul hobby consiste à échanger quelques grognements avec son copain dont le prénom commence par un M (Rob Corddry). Mais sa vie va changer le jour de sa rencontre avec Julie (Teresa Palmer), une vivante. Inexplicablement attiré par elle, il ressent plus le besoin de la protéger que de la manger. Et si l’amour pouvait lui redonner la vie ?

Le postulat de départ est une grande idée : faire état des pensées d’un zombie. « Ah j’en ai marre de me traîner aussi lentement » ; « si seulement je pouvais parler » ; « qu’est-ce qu’on se fait chier ». Franchement pas bêtes comme réflexions, elles sont aussi très drôles de par le décalage entre l’histoire de zombie absurde et son traitement réaliste (du moins à partir du moment où on accepte la logique instaurée). Mais bon, on n’échappera pas aux gros clichés du genre, comme le général borné (John Malkovich) ou les comportements suicidaires. Il faut donc savoir prendre le film pour ce qu’il est : une comédie-romantique assez spéciale et complètement surréaliste. C’est mignon, sympathique, et surtout particulièrement novateur dans sa narration, allant au bout de son idée. Pas de quoi crier au génie mais le résultat est très solide.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.