Promised Land

Promised Land
2013
Gus Van Sant

Qu’est-ce que le gaz de schiste ? Pas grand monde ne le sait vraiment, il est vrai que cette énergie ne nous concerne pas beaucoup. Très présente aux Etats-Unis, cette énergie verte à bas coût – qui transforme le gaz prisonnier des roches de profondeur en alimentation énergétique – leur a nous seulement permis de redynamiser des secteurs délaissés, mais a aussi rendu le pays indépendant énergiquement. Exit le charbon et le pétrole : voici l’avenir du monde.

Représentant marketing de Global Industrie, grand groupe spécialisé dans l’extraction du gaz de schiste, Steve (Matt Damon) sillonne le pays avec sa partenaire Sue (Frances McDormand) pour trouver des terres particulièrement riches et à la population particulièrement pauvre. Non seulement leurs coûts s’en trouvent réduits, mais en plus il font le bonheur d’une ville en leur apportant richesse et prospérité. Quand on propose à un fermier en faillite des perspectives se chiffrant en millions, l’entreprise prend des airs d’association caritative. Mais arrivé dans un village de campagne, Steve tomba pour la première fois sur des habitants rejetant sa proposition en bloque.

Méconnue de par chez nous, cette énergie est sur le papier une véritable bénédiction. Mais qu’en est-il vraiment ? Il semblerait en effet que les matériaux utilisés pour le forage soient dangereux (des produits chimiques servant parfois à moudre le sol), et peuvent potentiellement contaminer les nappes phréatiques et cours d’eau. Des impondérables balayé d’un mot par le charismatique Matt Damon, défendant sa cause avec conviction et panache. Deux phrases mettent simplement fin à tout débat : « dire non au schiste c’est soutenir les usines de charbon et les forages pétroliers » ; « vaut-il mieux s’enrichir pour refaire sa vie ailleurs ou rester là à attendre de crever ? ». Et pourtant, entre un militant écolo peu scrupuleux et le manque de volonté d’une ville, les choses ne seront pas si simple. Un sujet assez passionnant, porté par un immense acteur et un cadre soigné, mais malheureusement la fin viendra ternir le tableau avec sa morale douteuse. Un beau film mais dont la force de conviction s’effilera inexorablement.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.