Very Bad Games

Very Bad Games
2014
Josh Stolberg

Depuis que Scary Movie a débarqué dans la douleur il y a 14 ans, le style parodique a déferlé sur nos écrans avec presque systématiquement une qualité globale exécrable. On avait cru le phénomène passé de mode à mesure que les succès commerciaux s’amenuisèrent, mais voilà un nouveau en date sorti directement en DVD il y a peu. Au programme, un plagiat total et assumé de Very Bad Trip plongé dans l’univers d’Hunger Games. Ainsi, alors que quatre amis devaient enterrer la vie de garçon de l’un d’eux, la soirée va dévier jusqu’à un point de non-retour, et le réveil sera brutal. Dans le courant de la nuit, la bande s’est inscrite aux jeux de l’expiation : les Hungover Games (mélange des deux titres VO des principaux films dont celui-ci s’inspire). On retrouvera bon nombre de clin d’œil plus ou moins subtils : Pirates des Caraïbes, Lone Ranger, Charlie et la Chocolaterie, Avatar, Django Unchained, Ted, Walking Dead, Carrie, The Human Centipede, Thor, Le Seigneur des Anneaux ou encore Taken.

Dire que ce genre de film est mauvais est inutile puisque ses créateurs l’ont pour ainsi dire fait exprès. De bon acteurs ? On s’en fout, nous on cherche uniquement des sosies des acteurs d’origines : la preuve, Tara Reid est présente (c’est moche les carrières qui finissent à ce point dans le caniveau… ). Même l’histoire est complètement secondaire : du moment que les gens comprennent les références, c’est gagné. Mais le délire prend t-il vraiment ? Pas si sûr… Si malgré tout on suit relativement bien « l’histoire » de par le choix de films populaires et dont la revisite promet beaucoup, l’humour est très très gras. La nudité gratuite n’est pas très inspirée (sauf peut-être pour l’homologue de Katniss, avec un bon jeu de mot à la clef pour les anglophones) et à l’image de la perte de vitesse de la saga Very Bad Trip, le personnage du gros se montre vite écœurant. Les références cinématographiques populaires ne sont pas forcément utilisées à bon escient et le principe du Hunger Games, même si très bien parodié par moments, n’innove en rien quant aux morts. Heureusement d’à peine 75 minutes, le film s’enchaîne plutôt bien et son principe est intéressant, mais bien évidemment son niveau intellectuel n’excède pas le vide cérébral des pires Scary Movie, nous faisant régulièrement souffrir par des choix humoristiques discutables.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.