Barbecue

Barbecue
2014
Eric Lavaine

Cru exceptionnel que cette année 2014 pour les comédies, le film compte parmi les innombrables millionnaires, ayant cumulé près de 1,6 millions de spectateurs. Nouveau succès qui vient rééquilibrer et positiver la balance de son réalisateur qui alternait jusqu’alors les bides et les succès relatifs. Changent peu ses habitudes scénaristiques, il nous livre en revanche un film un peu plus mature.

On adopte le point de vu de Antoine (Lambert Wilson), fraîchement quinquagénaire qui, après avoir faillit y rester suite à une crise cardiaque, se rend compte que sa vie l’ennui au plus haut point. Marre de bosser pour son père, marre de tromper sa femme, marre de mentir sans cesse à ses amis (entre autre Franck Dubosc, Florence Foresti, Jérôme Commandeur et Guillaume de Tonquédec) par courtoisie. Se libérer peut parfois faire du bien, mais prit dans cette spirale il risque d’en blesser plus d’un.

Une bande de potes où chacun a son problème plus ou moins important : l’un désespérant de voir son ex-femme refaire sa vie sans lui, un autre voyant son rêve immobilier s’effondrer, emportant toutes ses économies, ou encore un qui vie par procuration par lâcheté ou naïveté. Il y a aussi le couple tête-à-claque avec un Guillaume fidèle à lui-même, ne sachant parler que de sujets inintéressants. Si bien sûr chacun a sa personnalité bien tranchée, on notera tout de même un sacré masochisme, les hommes tirant allègrement la couverture, et toutes les choses les plus importantes sont de leur fait. Un déséquilibre flagrant mais pas gênant puisque le film arrive à être plutôt percutant. Les dialogues sont bons, les acteurs assez justes et ce qui se passe nous parle, à défaut d’être spécialement novateur. L’humour n’est pas constant, le film tournant au drame plus d’une fois, et sans vraiment nous faire bidonner, ça reste globalement efficace. Un gros film au très riche casting dont la forme et le fond arrivent à faire oublier le caractère classique et potentiellement chiant de l’histoire.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Barbecue

  1. Julien dit :

    C’est aussi une grosse pub pour Lyon !
    C’est rare, et ça fait plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.