Braquage à New York

Braquage à New York
2011
Malcolm Venville

Arrivé chez nous avec deux ans de retard sur sa pseudo sortie en salle (uniquement significative en Russie, va savoir pourquoi), le film nous narre la vie tout sauf palpitante de Henry (Keanu Reeves), l’homme le moins dynamique au monde. Rien ne le motive, rien ne semble l’atteindre, au point d’accepter sans broncher de passer trois ans en prison pour un cambriolage qu’il n’a pas commit, ayant juste servit de bouc émissaire. Pire encore, à sa sortie rien ne semble avoir changé : sa femme (Judy Greer) s’est remariée avec l’un des responsables du vol, et il ne lui souhaite que d’être heureuse avec l’autre. Il se fait renversé par une voiture (celle de Vera Farmiga), et il s’excuse de s’être trouvé au mauvais endroit. Pourtant, il ambitionne de dévaliser la même banque qu’on l’accusait à tord d’avoir pillé.

En voilà une belle tête-à-claque ! Typiquement le genre de gars insupportable de lassitude, qu’il faudrait puissamment bousculer tant il est amorphe et déconnecté de tout. Mais d’un autre côté, le rôle est assez intéressant, recelant de bons running-gag et créant un décalage sympathique entre la gravité des choses et la béatitude de cet homme. Il est un peu comme un enfant, tout innocent dans ses démarches, et quand quelque chose ne va pas il prend un air tout penaud. Il alors amusant de voir avec quelle naïveté et maladresse il se lance dans une nouvelle romance, pas vraiment étincelante, mais ça donne un peu de grain à moudre. En effet, à côté de ça, le film n’est pas spécialement bien rempli : le braquage bis est convenu au possible, et les personnages du gros bof et du mentor sont peu inspirés, malgré quelques tirades sympathiques. Les dialogues sont d’ailleurs, avec le personnage principal candide, l’aspect le plus travaillé et probant du film. Un petit divertissement pas très inspiré, mais relativement drôle.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.