Son of a Gun

Son of a Gun
2015
Julius Avery

Au programme de ce nouveau film disponible en e-cinéma, format qui se répand de plus en plus, une rencontre qui va tout changer. Condamné à six mois de prisons pour des conneries, JR (Brenton Thwaites) va rencontrer une légende lors de son incarcération dans une prison australienne : Brendan Lynch (Ewan McGregor), l’un des plus grands braqueurs de l’histoire. Ayant encore vingt ans à tirer, ce dernier va se servir de l’admiration que lui porte JR pour qu’il l’aide à s’évader. Pouvoir jouer dans la cour des grands, ça ne se refuse pas, mais encore faut-il savoir gérer la pression et les règles du milieu. Tu ne convoiteras point la femme (Alicia Vikander) que convoite ton boss…

Banal, peu ambitieux, vaguement créatif mais profondément protocolaire. On a le prototype du jeune fougueux qui ne se sent plus à force de baigner dans un cadre infiniment trop bien pour lui, du mentor ultra cool et bad-ass, de la greluche bonasse qui ne sert que d’élément perturbateur, et tout autour d’eux gravitent des stéréotypes pas tellement plus inspirés. La narration est elle aussi facile et classique, de même qu’on retrouve des prestations et un humour conventionnels. Un film pas inintéressant, efficace par moment, mais si peu innovent qu’il en devient lisse, et on peste un peu face au manque d’inspiration du scénario. Si un jour vous tombez dessus sur un journal télé et que les autres programmes ne vous inspirent pas plus, à la rigueur, mais ça reste plutôt une belle perte de temps.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.