Infini

Infini
2015
Shane Abbess

Alors, qu’est-ce qu’il y a cette semaine dans les sorties DVD ? Tiens, un film SF indépendant qui nous vient d’Australie, et il semble faire quelques remous ? Il n’y a généralement rien à espérer du marché underground SF, mais on se souvient du film allemand Cargo, passé relativement inaperçu et très mal reçu par la plupart des gens, mais qui valait pourtant sacrément le détour. Malgré quelques idées, tout espoir d’échapper au naufrage va malheureusement être balayé en une fraction de seconde.

Cachée aux confins de l’univers, une station expérimentale est l’objet de recherches mystérieuses classées secret défense. Apparemment les choses sur place auraient mal tournées, et le personnel se serait entre-tué, de même que la première escouade envoyée sur place, à l’exception d’un certain Whit Carmichael, toujours en vie d’après le matériel de détection. Un commando d’élite va alors entre envoyé à son tour dans le but de faire la lumière sur cette histoire et rapatrier Whit.

Un système de téléportation appelé Slipstreaming, une base qui fait peur « aux confins de l’univers » (oh mon dieu ça donne le vertige !), un équipage qui pète les plombs, un survivant improbable : il n’y avait que deux possibilité, soit une merde sans nom, soit un nanar amusant. Oui, quand on nous balance des explications en mode « énumération hasardeuse de termes scientifiques », on sait que le bon film sera très très loin. Et malheureusement, ça n’est pas drôle, loin s’en faut, le film semblant réellement se prendre au sérieux, et il n’en a clairement pas l’étoffe. Les effets spéciaux sont hideux, les blur (lignes de lumières) aveuglantes et omniprésentes, les plans saccadés, l’histoire décousue avec une fin débile à en pleurer, le rythme atroce et les acteurs sont médiocres. Et ça n’est ni fait exprès, ni de façon détournée pour justement espérer être considéré comme un nanar, tout est du premier degré. Ne vous laissez donc pas piéger, ceci est une arnaque.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Infini

  1. Julien dit :

    J’avais flairé l’arnaque à la jaquette déjà. J’ai bien fait de ne pas le regarder ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.