Grandma

Grandma
2016
Paul Weitz

D’habitude inséparable de son frère, Paul Weitz se fait de temps à autre des petites virées solitaires, bien qu’elles soient rarement fructueuses. Celle-ci fut également très loin de leurs succès communs tel American Pie, se ridiculisant avec une sortie nationale alors que clairement la demande ne pouvait pas suivre. Et pour cause, son exercice de road trip à l’ancienne est très pauvre, et hors Etats-Unis personne ou presque n’en a voulu.

Faire appel à un tueur à gage coûte cher. Pour extraire et balancer aux chiottes un pauvre fœtus qui n’avait rien demandé à personne, cela réclame près de $650 chez nos confrères américains, et une petite lycéenne écervelée et à la chevelure de mouton a jugée bon de se passer de protection avec son copain, parce que « ça passe ». Ne pouvant décemment pas demander la somme à sa mère (Marcia Gay Harden), qui serait donc au courant, elle va se tourner vers sa grand-mère, psychopathe lesbienne venant tout juste de rompre avec une jeune admiratrice de son travail de poétesse (Judy Greer). Asociale et sans le sou, elle va devoir entreprendre un périple digne d’un recouvreur de gage pour aider sa petite-fille.

Je n’aime pas spécialement le réalisateur, et ne sachant pas de quoi parle le film, le seul fait connu à mes yeux était son échec commercial. Donc pourquoi s’y lancer ? Je crois en fait que j’ai confondu avec un film d’auteur, mais soit. On commence sans ménagement avec une scène de ménage qui aurait été choquante fut un temps : une dispute entre une septuagénaire lesbienne et sa petite amie presque trois fois plus jeune. Plus encore, on enchaîne par l’annonce de la grossesse de sa petite fille, même pas majeure. Mais quel choc ! Ah non, merde, on est plus au XIX° siècle… Des propos banalisés aujourd’hui, et c’est donc là tout le problème du film : on suit presque une journée classique d’une famille américaine, de quoi se faire rapidement chier. Manque d’imagination, de la grossièreté gratuite et maladroite, et surtout cette grand-mère odieuse, aigrie et stupide. Un personnage insupportable, fait gênant puisqu’étant le rôle principal. Quelques passages intéressants, un bon background des personnages, mais globalement c’est extrêmement pauvre et maladroit.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.