Je suis à vous tout de suite

Je suis à vous tout de suite
2015
Baya Kasmi

Monsieur, j’ai une terrible nouvelle à vous annoncer : vous êtes viré. En revanche, pour vous consoler je peux coucher avec vous si vous voulez ?

Voilà se qu’il se passe quand on ne sait pas dire « non » aux gens, qu’on aime faire plaisir, comme c’est le cas avec Hannah (Vimala Pons), DRH d’une société de vins. Une tare ou une qualité selon les uns, qu’elle a hérité de son père (Ramzy Bedia), épicier qui passe sa vie à aider son prochain. Evidemment, dans les deux cas cela peut parfois être un désavantage quand les gens malintentionnés essayent d’en tirer profit, amenant Hannah à se questionner quand son horrible frère va lui demander une greffe de rein, lui qui a basculé dans le repli identitaire islamique et se radicalise de jour en jour.

Le film mêle deux thèmes : l’humour, avec le caractère volage et puissamment naïf de la sœur, et le drame, dénonçant un phénomène de rejet culturel et de radicalisation avec le frère. Du coup, le film sonne un peu bâtard, ne sachant pas vraiment à quel côté donné le plus d’importance, alors même que le titre se positionne plus sur un parti. Le montage est lui aussi un peu approximatif, créant une narration artificiellement complexe en faisant moult sauts, surtout en début de film. On a ainsi des passages comiques qui se mêlent difficilement avec le thème sous-jacent de la religion, tendant à prouver que l’immigration provoque la haine des expatriés qui rejettent une vie choisie par leurs parents, qui peut être perçue comme un déni de leur culture d’origine, faisant par ce biais un bras d’honneur à la mère (Agnès Jaoui), d’origine et de culture française. Dans les deux cas le sujet intéresse et les acteurs sont bons (à noter les présences de Claudia Tagbo, Anémone, Zinedine Soualem et Bruno Podalydès), mais le bilan reste assez mitigé à force de ne pas explorer pleinement l’un des deux thèmes.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.