The Edge of Seventeen

The Edge of Seventeen
2016
Kelly Fremon Craig

Beaucoup parmi nous ont grandi avec les teen-movie des années 80-90 (voir début 2000) sur la vie de lycéens (de temps à autre étudiants) en proie avec les incertitudes de la vie, que ce soit au niveau professionnel ou sentimental. On repense souvent avec nostalgie de la grande époque de American Pie, American Party, Road Trip et autre Sydney White, l’un des plus récents parmi les dignes représentants du genre, mais ce style de plaisir coupable est de plus en plus difficile à assouvir, d’autant que certaines tentatives récentes se sont lamentablement plantées, à l’image de Everybody Wants Some !!.

Comme d’habitude, il sera une nouvelle fois question des éternels problèmes de l’entrée dans la vie adulte avec diverses peines de cœur, que ça soit au niveau familial, amical ou plus sentimental. N’ayant jamais su s’intégrer, Nadine (Hailee Steinfeld) n’avait jusqu’alors qu’une seule amie (Haley Lu Richardson), mais elle va se brouiller avec elle le jour où elle commencera à sortir avec son frère. Livrée à elle même, elle va devoir apprendre à se reconstruire toute seule.

Cette fois il semblait que le cru allait être particulièrement bon avec 7,5 sur IMDb et 95% de satisfaction sur Rottentomatoes, sans compter la nomination aux Golden Globes de son actrice principale. Et effectivement, le film a de solides arguments. La réal du film est bien fichue, les acteurs -bien qu’invariablement trop vieux pour leurs rôles – sont plutôt bons (coup de cœur au passage pour la meilleure amie ultra canon), l’humour évite la vulgarité et on retrouve surtout Woody Harrelson en professeur branleur dont la familiarité et l’implication rappellent brillamment GTO. Le film est donc assez efficace et se laisse regarder, pour autant il ne marquera ni par une quelconque réplique culte, un passage osé ou un moment touchant. Du bon travail mais un peu trop lisse pour prétendre à plus qu’un simple divertissement pour ados.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *