Mandibules


Mandibules
2021
Quentin Dupieux

Oh la la Michel, il est 11h59 et la pause repas arrive dans une minute mais une mission importante vient d’arriver. Que faire ? Oh la la, je ne sais pas Bernard, mais as-tu remarqué le contour bleu des portes ? Non, mais en voilà une remarque intéressante qui mérite qu’on s’y attarde parce que… Ah c’est bon, c’est midi ! Couscous à la cantine ? C’est Parti ! Je sais plus quoi dire si ce n’est au secours. Pitié plus jamais Quentin Dupieux

Le film improvise raconte l’histoire du Palmashow de Jean-Gab et Manu (David Marsais et Grégoire Ludig), deux galériens vivant chez sa mère pour l’un et SDF pour l’autre. Alors que le second devait voler une voiture pour une mission de livraison, les deux compères vont se rendre compte que la voiture volée n’était pas si vide que ça : une mouche géante se trouvant dedans. Que faire ? La dresser pour qu’elle rapporte des choses et qu’ils deviennent riches bien sûr !

Il faut savoir rester l’esprit ouvert, mais juste stop le mélange de drogues. C’est comme si le metteur en scène avait prit une vieille caméra et demandé aux comédiens « jouez le plus mal possible et ayez toujours la réaction la moins naturelle et la plus débile imaginable ». C’est ainsi que Bruno Lochet, et je ne serais dire plus tellement il ne sert à rien et ne fait rien qui influe sur quoi que ce soit et disparaît aussitôt. C’est aussi ainsi que  Adèle Exarchopoulos gueule, parce que accident de ski (mais quoi ?!). Le pire c’est que cet escroc de réalisateur en a conscience et se fout ouvertement du spectateur avec Roméo Elvis, là pour souligner à quel point le scénario n’a aucun sens, que les gens réagissent n’importe comment et que tout cela est un immense foutage de gueule. La mouche ne sert pour ainsi dire à rien, simple meuble dans le fond pour des blagues de mauvais goût (le chien et les excréments, deux ressorts comiques que je trouve abjects). Rien n’a d’importance, d’enjeux ou de cohérence. On est passé à un cheveux du full retour case départ en mode « taureau déception, ça a vraiment servi à rien toute cette histoire ». Au moins ce fut court, mais c’était déjà ça de trop.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.