Buried

Buried
2010
Rodrigo Cortés

Le projet, qui commença fin 2009, de Rodrigo Corté, était de tourné un film dans une unique pièce. Il s’agit donc d’un cercueil. Le défi est donc de tenir en halène le spectateur pendant 1h30. Est t’il réussi ?

L’histoire est celle de Paul Conroy, alias Ryan Reynolds (le futur Green Lantern), qui se réveille dans un cercueil, enterré en plein désert irakien. Étant conducteur de camions employé par  l’armé américaine, il fut une des cibles d’une attaque terroriste. Il découvre moult objets très utiles comme des moyens d’éclairage, un briqué et un téléphone. Suite à cette découverte, il cherchera par tout les moyens de sauvé sa vie.

Après un démarrage plus que poussif, on assistera à  bon nombre d’invraisemblances telles que préférer un briquet pour éclairer plutôt qu’une torche  électrique  ou encore ne pas tenter la technique Kill Bill 2, c’est-à-dire sortir du cercueil en le cassant. Mais bon, il est vrai que Paul est américain mais cela n’empêche pas de savoir qu’une flamme consomme de l’oxygène qui aurait tendance à manquer dans un cercueil. Ceci explique cela. Malgré de gros passages à vide dans « l’action », les moments de certitude et d’incertitude sur l’avenir de Paul sont bien faits. Néanmoins la fin est elle beaucoup moins bien faite et ne plaira probablement qu’à très peu de monde.

Ce contenu a été publié dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Buried

  1. Julien dit :

    Effectivement, le film ne plaira qu’à très peu de monde : les cinéphiles.
    Avec une note de 7,5 sur IMDB et de 3,5 sur Allociné et un Méliès d’or au Festival international du film de Catalogne, je pense qu’il plait tout de même beaucoup…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.