Mass Effect 2

Graphismes : 19/20

Certes, le jeu réutilise le même moteur graphique que son ainé mais il parviens tout de même à l’amélioré, grâce à de meilleurs effets (la scène d’intro est à couper le souffle) et un affinement générale dû en partie à la possibilité d’affichage en 1920X1080 absente du premier. Le nombre de planètes étant supérieur, on peut observer un plus grand panel d’environnements. On notera sur la planète asari des décors impressionnants.

Jouabilité : 17/20

Le jeu est beaucoup plus orienté action, ce qui plaira aux bourrins. Le problème c’est que les mauvais vont sacrément en baver au début car non seulement la difficulté facile du 2 correspond au mode difficile du 1, mais en plus, il faudra compter ses munitions qui sont limitées dans cette suite alors que seul un système de surchauffe freiner un peu les tirs dans le 1. Alors bon, les armes sont plus puissantes et les munitions seront suffisamment nombreuse dans la seconde moitié, mais le début sera laborieux. Mais rassurez vous, le jeu est très similaire au premier. Au rayon nouveautés : des dialogues plus dynamiques et lourd de responsabilités ; fini les cauchemardesques déplacements en Mako, à la place (et c’est pas jojo), de l’exploration de planètes à la Spectrobes (dans le sens ou on sonde et va chercher). Si vous avez une sauvegarde du 1, il est conseillé de l’utiliser dans le 2 (bons bonus).

Durée de vie : 17/20

Clairement revu à la hausse, il vous faudra compter 20 heures en ligne droite et un peu plus de 32 si vous voulez tout finir à 100%, ce qui s’avère beaucoup moins fastidieux que dans la plupart des jeux. Vous avez aussi, comme dans le 1, la possibilité de recommencer la partie pour débloquer des bonus, veiller à avoir la loyauté de chaque compagnon et à ce que tout le monde survive pour arpenter dès décembre 2011 Mass Effect 3 sous les meilleurs hospices.

Bande son : 19/20

Toujours aussi classes, les voix sont un régale sans précédents (à l’exception du 1) et on ne peu qu’applaudir se doublage VF hors norme. Si les mêmes voix sont souvent réutilisées par différents protagonistes, on ne s’en plaindra pas compte tenu de la notoriété des doubleurs prestigieux régulièrement entendus dans des film/séries ou à la radio. Les bruitages ambiants et les armes à feu sont criant de vérité. Les musiques d’ambiance colle aussi très bien. Carton plein.

Scénario : 18/20

La qualité scénaristique n’a pas baissé, bien au contraire. En revanche, l’histoire des moissonneurs stagne au début et celle des récolteurs (qui nous réserve plusieurs révélations qui calment) n’avance que goutte à goutte. La faute au recrutement de l’équipe (pas tous passionnant) qui prend plus de la moitié de l’histoire. L’ambiance science-fiction est toujours magnifique et on appréciera et redoutera chaque décisions prises dont la portée est plus importante que jamais.

Note globale : 18/20

BioWare était attendu au tournant pour cette suite, et on peut dire qu’on ne sera pas déçu du voyage. Tout a était sublimé et les fans ont été pris en compte (trop d’ailleurs niveau difficulté) et leurs désirs ont été comblés. Par contre, le côté action plus poussé en dépit du côté RPG n’était pas indispensable. Les dialogues pour leurs par sont plus que jamais bien rodés et l’aventure atteint un seuil de variance monstrueux faisant en sorte qu’il est statistiquement impossible que deux personnes obtiennent une fin identique. L’attente sera longue pour les désormais nombreux fans de la meilleur licence vidéo-ludique jamais conçu.

This entry was posted in Critiques, Jeux vidéo. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *